La Saga Wróblewski 3/3

Bien qu’ils poursuivent les vols d’essais avec le W2 bis, Pierre et Gabriel dûrent faire face aux réalités économiques, sans client et sans école, ils courraient à la catastrophe. Ayant enfin capté des associés capables de risquer des capitaux, Pierre créa à Mâcon le 13 janvier 1913, la société des Aéroplanes et Hélices Wróblewski et le notaire Georges Balvay mit à disposition de celle-ci un hangar dans sa propriété de Pont-de-Veyle et son terrain du Breuil pour servir d’école. Ce dernier s’avèrera impropre à cet emploi. Lire la suite

La Saga Wróblewski 2/3

Il fut donc décidé de créer un nouveau monoplan métallique de même construction à hélice W visant le marché militaire pour lequel Joseph Berthaud finança un moteur Gnôme rotatif Gamma de 70HP. Ce W3 fut assemblé à Ambérieu en mars 1912 et les essais débutèrent et aboutirent à la 3e version. Le W3 ter fut remis à J. Berthaud après le 10 juillet suivant qui le confia au grenoblois André Melin (1883-1969) qui s’écrasa avec à Ambérieu le 7 janvier suivant. Lire la suite

La Saga Wróblewski 1/3

En 1884, la Pologne croulait sous les jougs Russes et Prussiens. Alors même que l’on arrêtait dans la faculté de médecine de Varsovie l’étudiant Tadeusz Wróblewski (1858-1925), un activiste révolutionnaire du mouvement Krajowcy (patriote), Edouard Wróblewski (1860-1895) décida de quitter cette faculté et la Pologne. Lire la suite

Les frères Wroblewski «Salvez» pionniers de l’avion métallique

Le samedi 30 juin, à 14h30, la Commission Histoire de l’Association Aéronautique et Astronautique de France, présente une conférence de Didier Mahistre sur la saga des frères Wroblewski dit «Salvez», à l’occasion du Samedi de l’histoire de l’AAAF qui se déroulera exceptionnellement dans la salle des fêtes de Saint-Maurice-de-Rémens.

Le W2 bis, en mars 1912, lorsque Gabriel Wroblewski obtient son brevet. Cet avion est celui du baptême de l’air d’Antoine de Saint-Exupéry.

Lire la suite